Imprimer cette page
Logo RH-Terre

Catégorie : Actualités

Coup d’œil sur la formation des militaires étrangers Spécial

Coup d’œil sur la formation des militaires étrangers © armée de Terre

Acteur à part entière des relations internationales militaires entretenues par l’armée de Terre, la DRHAT développe une politique de rayonnement articulée autour de la formation des élites militaires étrangères comme un soutien à l’action diplomatique et un levier d’influence. Ainsi, chaque année près de 300 militaires étrangers sont accueillis dans une vingtaine d’organismes de formation partout en France.

Cette offre de formation s’intègre dans le plan stratégique du CEMAT avec la volonté de rendre l’armée de Terre plus interopérable et intégratrice. Cela passe par le développement de liens étroits avec nos alliés et partenaires principaux. Le document de prospective « Action Terrestre Future » soulignait dès septembre 2016 l’importance du facteur de supériorité opérationnelle « coopération » et la définissait comme « la faculté à agir voire à combattre conjointement avec l’ensemble des acteurs prenant part au règlement d’une crise intérieure et extérieure ».

Atteindre cette capacité opérationnelle implique de développer très tôt l’interopérabilité capacitaire mais aussi intellectuelle. L’ambition humaine doit précéder l’ambition capacitaire et opérationnelle. C’est tout l’objet du large panel de formation continues et discontinues proposé chaque année par le COMFORM de la DRHAT.

En liaison avec la Direction générale des relations internationales et de stratégie (DGRIS) et la Direction de la Coopération de sécurité et de défense (DCSD), plus de 280 actions de formation sont proposées au sein de 17 organismes de formation.  L’Académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan (ESM et EMIA) offre ainsi une trentaine de places annuelles pour des officiers étrangers en formation continue. Après réussite au concours requis, ces officiers suivent une scolarité de deux ou trois ans avant de poursuivre leurs parcours, éventuellement en division d’application, puis dans leur pays d’origine.

Au-delà de ces formations visibles et prestigieuses, une multitude de stages de spécialité ou d’adaptation sont également ouverts aux stagiaires des armées étrangères.

Depuis 2015, 2 500 militaires étrangers en provenance du monde entier ont été formés en France contribuant ainsi à une meilleure connaissance commune et à la diffusion plus large d’une certaine interculturalité nécessaire au développement de la coopération opérationnelle.

Cet écosystème repose sur la bonne entente de nombreux organismes impliquant plusieurs ministères. Si le ministère des armées propose un volume de places disponibles, c’est bien la DGRIS qui définit la politique et les priorités. De même le ministère de l'Europe et des Affaires étrangère via la DCSD finance une partie de ces formations et dialogue avec les ambassades pour honorer ces propositions. Enfin, le commandement de la formation de la DRHAT assure la gestion et le suivi des stagiaires en liaison avec les organismes de formation qui les accueillent et qui sont responsables de la qualité des formations dispensées.

Graph_COMFORM2-03.jpg


Le saviez-vous ?

Chaque année le COMFORM recueille l’offre de formation proposée à nos alliés au sein de 17 organismes de formation et la transmet à la DGRIS.
En 2020 ce sont 280 actions de formation au profit de 430 stagiaires de 60 pays qui ont été délivrées.
Pour la formation initiale des officiers à l’AMSCC, un concours destiné aux candidats internationaux est organisé et coordonné par le COMFORM, en liaison avec l’ensemble des missions de défense.

Pour 2021-2022, sur un total de 147 actions de formation inscrites au catalogue ouvert aux étrangers :

- 70 actions de formation du cycle discontinu accueillent des étrangers ;
- 14 actions de formation du cycle continu (AMSCC, écoles d’application, cours de gestion ressources humaines) reçoivent des stagiaires.


Éléments similaires (par tag)