La DRHAT - Les Missions

balard caserne

MISSIONS

Mettre à la disposition des employeurs du ministère et, en priorité de l’armée de Terre, les ressources humaines nécessaires, en quantité comme en qualité, à la satisfaction de leurs besoins. Gérer, pour le chef d’Etat-major de l’armée de Terre, l’ensemble du personnel Terre en veillant à lui offrir des perspectives professionnelles valorisantes et à lui garantir les droits individuels.

 Politique :
• participer à l’élaboration de la politique de gestion du personnel militaire définie par le ministre de la défense et mise en œuvre par le Chef d’état-major de l’armée de terre (CEMAT).
Elle est également chargée :
- De l’élaboration des statuts militaires
- De veiller à l’application des textes
- D’études
 
Recrutement :
• concevoir et conduire la politique de recrutement – organiser les concours de l’armée de Terre
 
Formation :
• assurer la formation initiale (hors EVAT) complémentaire et supérieure du personnel militaire 
 
Gestion :
• satisfaire les besoins de l’ensemble des employeurs en personnel militaire de l’armée de Terre
• administrer le personnel militaire de l’armée de Terre, de carrière ou servant en vertu d’un contrat
• assurer la satisfaction des besoins de l’armée de Terre en personnel de réserve

Solde :
• assurer la fiabilité des données solde et contribuer à sa réalisation
La direction des ressources humaines de l’armée de Terre (DRHAT), est chargée d’assurer dans le respect des effectifs fixés et de la masse salariale définie :
  • Le recrutement et la formation du personnel militaire de carrière, servant en vertu d’un contrat, ou exerçant une activité au titre d’un engagement à servir dans la réserve opérationnelle ;
  • L’organisation des examens et des concours d’admission dans les écoles et les organismes de leur armée, y compris ceux organisés au titre de l’enseignement militaire supérieur des premier et deuxième degrés ;
  • La définition et la gestion des parcours professionnels et de carrière du personnel militaire, à l’exception de l’encadrement supérieur militaire ;
  • La mise en œuvre des mesures relevant de la condition du personnel ;
  • La gestion et l’administration du personnel militaire ;
Sous réserve des attributions de la direction des ressources humaines du ministère de la défense et des autorités délégataires, l’animation et la coordination de la gestion et de l’administration du personnel civil employé par l’armée de Terre ;
La mise à jour des données relatives aux droits individuels du personnel militaire.

La fonction RH est portée par le DRHAT, autorité fonctionnelle RH de l’armée de Terre.
Elle est en charge : 
  • De la gouvernance RH au sein de l’armée de Terre ;
  • Se fondant sur des modèles catégoriels, de la définition des politiques prévisionnelles des effectifs et des compétences ; 
  • De la masse salariale du personnel militaire Terre employé au sein du ministère de la défense dans le cadre du BOP PM-AT au sein du programme P212 piloté par le SGA ;
  • De l’UO/DRHAT du BOP Terre pour les crédits finançant notamment le recrutement, la formation initiale et la mobilité ;
  • De la politique de formation, afin d’assurer la cohérence globale de la gestion des parcours de formation en lien avec l’application de la politique RH de l’armée de Terre ;
  • De la gouvernance des systèmes d’information RH de l’armée de Terre.
Plus particulièrement en matière de formation la DRHAT : 
  • Anime la politique métiers en liaison avec les pilotes de domaine de spécialités représentés par les commandants de piliers ou les commandants d’école. Ces derniers pilotent leur domaine de spécialités, proposent les adaptations des parcours professionnels et de formation ;
  • Exerce un rôle fonctionnel sur la formation en définissant et mettant en œuvre le référentiel et le catalogue des actions de formation (RAF et CAF), le pilotage des systèmes de formation (S@gaie notamment) ainsi que l’animation de la politique métiers, notamment à travers la tenue des référentiels (TTA 129, REM…) ; 
  • Est responsable de la mise en œuvre de la formation initiale des officiers et des sous-officiers. A ce titre, elle a autorité sur les écoles de formation initiale et les lycées militaires de la Défense relevant de l’armée de Terre ;
  • Assure la tutelle de certaines composantes transverses, telles que FCM, EPMS, la gestion académique ;
  • Assure la cohérence du continuum de la formation dans son ensemble incluant la formation dispensée dans les écoles d’armes subordonnées au CFEIA et aux commandements spécialisés.
 
Les lycées militaires de l’armée de Terre
Les lycées militaires sont des établissements d’enseignement et d’éducation relevant du ministre de la Défense.
Au nombre de 6, dont 4 pour l’armée de Terre, ils sont situés à Aix-en-Provence, Autun, La Flèche et Saint-Cyr et ils accueillent en internat des jeunes gens et jeunes filles, de la 6e aux classes préparatoires aux grandes écoles militaires (CPGE).
Les cours, conformes aux programmes officiels, y sont assurés par des professeurs détachés de l’Éducation nationale.
Ces établissements ne dispensent aucune formation militaire.
Les cycles secondaires, dont un premier cycle à Autun, ont pour vocation l’aide à la famille. Ils permettent d’offrir une stabilité scolaire, notamment aux enfants de militaires en activité ou en retraite (70% minimum des places), aux enfants de fonctionnaires titulaire (15% maximum des places) et depuis la mise en œuvre, en 2008, du Plan Egalité des Chances, aux enfants titulaires d’une bourse de l’Éducation nationale (15% maximum des places).
La scolarité y est payante.
Les classes préparatoires participent à l’aide au recrutement d’officiers. Elles permettent à tout jeune Français, titulaire d’un baccalauréat de l’enseignement général et apte physiquement, de préparer, dans des conditions optimales, les concours d’accès aux grandes écoles militaires (ESM de Saint-Cyr, Ecole navale, Ecole de l’air, Polytechnique, l’ENSIETA, Santé).
Enfin, dans le but d’aider les jeunes venant de milieux sensibles à poursuivre des études, une nouvelle Classe Préparatoire à l’Enseignement Supérieur (CPES) a été créée dans chaque établissement.
Admis au titre de l’aide au recrutement, les élèves sont exonérés provisoirement des frais de pension et de trousseau.
Les lycées militaires proposent des scolarités dans les filières L, ES, S et STG.
Les classes préparatoires offrent des cursus en Lettres, Eco, MPSI et PCSI.


Date de dernière modification :06/04/2020